Archives de l’auteur : Laurence Kaufmann

UNE ANNÉE PARTICULIÈRE

Enfin, nous nous sommes retrouvés ! beaucoup de réinscriptions, beaucoup de nouveaux élèves. Nous nous sommes tellement manqués ! les cours par Visioconférence ou par tutoriels, c’est un énorme avantage, mais rien ne vaut l’image réelle.

Certaines disciplines sont presque complètes. D’autres pas. Attention à la guitare de groupe : on ne peut pas s’inscrire en cours d’année.

Afin de répondre à la multitude de questions que vous vous posez, nous avons organisé une permanence :

 Espace Brune Eon de Pleine-Fougères :

19, rue de Normandie – à l’intérieur de la cour – salle piano

Les lundis de périodes scolaires de 16h à 18h

Les samedis de périodes scolaires de 10h à 12h

 

CHANGEMENTS DANS LES HABITUDES

Malgré une année bien difficile à gérer, nos professeurs ont réussi à ne pas manquer un seul cours : que ce soit par visioconférence, par Messenger, par Skype, par tutoriels ou par report des cours pendant les vacances : ils ont tous rempli  intégralement leur contrat. Pourtant, le défi était de taille ! J2n est très fière de son équipe pédagogique.

Alors c’est reparti, et nous revoilà. Mais nous revoilà différemment : le coup a été rude pour notre association et nous allons être obligés de baisser notre contribution sur certains cours : ne jouons pas sur les mots, certains tarifs vont être revus à la hausse. Nous n’avons pas le choix.

Changement également dans nos habitudes : nos auditions seront plus fractionnées, plus mobiles :  nous organiserons de petites auditions ponctuelles avec des rassemblements limités aux autorisations telles qu’elles nous seront dictées tout au long de l’année scolaire.

Ce qui ne change pas en revanche, c’est la motivation des équipes pédagogique et administrative pour faire aller en avant la musique.

DIMANCHE 13 SEPTEMBRE À PLEINE FOUGÈRES

 

PORTES OUVERTES de J2n :

de 10 heures à 18 heures – DIMANCHE 13 SEPTEMBRE
Espace BRUNE ÉON – 19 rue de Normandie – 35610 PLEINE FOUGÈRES

Toute l’équipe J2n sera présente pour vous accueillir : renseignements, entretiens avec les professeurs et les membres du Bureau, essai des instruments, inscriptions ou réinscriptions.

Nous vous attendons avec impatience.

On repart en septembre

Voilà une année scolaire qui avait démarré sur les chapeaux de roues : 8 professeurs et 200 élèves, sans compter les 500 élèves de chorale et éveil musical des écoles primaires.

De frêle embarcation, J2n est passé navire de croisière en 10 ans. Mais voilà : le coronavirus est passé par là et maintenant nous nous trouvons comme tout le monde : fragilisés sur nos bases et nos belles certitudes remises en cause.

Ce qui nous a maintenus hors de l’eau, c’est le réflexe immédiat de nos professeurs de faire l’impossible pour conserver le lien avec leurs élèves et continuer à transmettre leur message musical par la porte ou par la fenêtre, je veux dire par Messenger, skype, WhatsApp, vidéoconférences, tutoriels.

Ce qui nous sauvera, c’est l’énergie, cette toute petite flamme qui ne s’est jamais complètement éteinte.

Nous reviendrons donc en septembre. Nous devrons nous réorganiser dans un paysage socio-culturel probablement méconnaissable, certes. Mais nous serons là : pour nos élèves, pour le lien social et pour la musique.

La petite flamme brule toujours

A l’heure qu’il est, nous ne savons pas si nous allons pouvoir organiser les auditions de fin d’année de notre école : en live par petits groupes ?  en moments video ? quand ? où ? qui sait ?

Nous ne savons pas SI, QUAND, et COMMENT nous allons pouvoir reprendre le fil des cours de musique.

Ce fil a été coupé net le 16 mars dernier et depuis, nous n’avons aucun élément qui nous permette de penser que nous allons revenir à la normale, quand et sous quelles conditions.

Une seule certitude : c’est que nos élèves, parents d’élèves, Bureau et sponsors sont sur les starting blocks : on ne sait pas quand, on ne sait pas avec quelles contraintes sanitaires, la seule chose que l’on sait, c’est que ça repartira !

Nos élèves et parents d’élèves vont recevoir une lettre les informant de nos intentions pour essayer de clôturer cette année scolaire correctement.

Nos amis de la musique reçoivent ici, avec émotion, les remerciements pour leur aide, quelqu’en soit la forme.

C’est dans l’adversité que l’on reconnaît ses amis. En ce qui nous concerne, c’est plus que des amis, c’est de la famille.

Une larme de bonheur

Dimanche 22 mars auraient dû avoir lieu à Pontorson les épreuves de Prodiges 2020. Elles n’ont bien sûr pas eu lieu physiquement, mais les organisateurs ont eu l’idée de proposer une cotation sur la base d’une bande video enregistrée à la maison.

Même si elle n’a pas eu à connaître le stress d’une salle comble et d’un jury implacablement tapi derrière son dos, notre élève Valentine DERRIEN a donné tout ce qu’elle a pu et a accédé  au 1er prix avec 19/20 en catégorie « initiation ».

PS : Le 15 octobre dernier, Valentine entrait en cours à Plerguer, sans la moindre notion musicale, ni  de déchiffrage ni de technique pianistique.

Voici ce qu’elle a pu exécuter en moins de 6 mois : « Une larme n° 6 – Christian PEZZA »

 

« Petite musique de vie »

Nous voilà à la maison depuis un peu plus de 10 jours. On a fini les rangements dans le garage, nettoyé le réfrigérateur, trié les vêtements dans les placards, terminé le tas de repassage qu’on avait mis de côté en attendant, trouvé les limites du télétravail : et maintenant….

Maintenant la vie continue. Son rythme au ralenti nous permet de mieux percevoir ces infimes détails qui ponctuent notre raison d’être : la famille, la solidarité, l’amitié, le lien de voisinage, la compassion, la bienveillance, un petit coucou au téléphone. Juste l’essentiel.

Certains de nos professeurs n’ont pas d’autre solution que de proposer un rattrapage des cours cet été. Ceux qui le peuvent ont mis tous les moyens en oeuvre pour que les cours continuent malgré tout : skype, Messenger, WhatsApp ; certains ont même mis des tutoriels à la disposition de leurs élèves (LT guitare bonus). Evidemment, ces cours à distance n’ont pas la valeur des cours classiques : en ambiance video, le son vagabonde souvent (il a de la chance lui, de pouvoir vagabonder sans attestation). On ne voit pas les mains de l’élève. Mais peu à peu on s’adapte, la nécessité de se comprendre devient impérieuse : alors on se comprend et le miracle prend forme : le lien élève/professeur se précise et on progresse malgré tout. C’est cela, la « petite musique de vie ».

A l’heure qu’il est, nous sommes incapables de vous dire si nous allons pouvoir maintenir nos traditionnelles fêtes de fin d’année. A bientôt donc, mais sans aucune promesse ni date précise.

Patience et courage

Nous voilà plongés dans une situation bien inédite.

Exceptionnellement, nous n’avons « qu’une seule note à vous dire » : patience, c’est juste un report des cours de musique.

Je voudrais saluer ici le magnifique élan de fraternité qui commence à s’organiser : les courses, les infos sur les précautions à prendre, les nouvelles par téléphone : beaucoup d’entre nous sont physiquement isolés, certes. Mais moralement, pas du tout. Bien au contraire.

Et après la crise ?

Nous avons seulement dans l’idée que la musique est innée en l’homme, que l’homme de Néandertal montait déjà la gamme de Do Majeur dans la même logique interne que nous le faisons aujourd’hui. Qu’il a chanté avant de parler. Nous persistons à penser que les seuls vestiges qui survivent à toutes les crises, à toutes les guerres, à toutes les invasions, à  tous les chocs culturels, sont de nature artistique.

Un énorme bonheur nous vient de nos amis italiens. Pas du tout remis du malheur qui vient de les frapper, ils nous font cadeau de leur premier réflexe  : il se mettent au balcon, sortent leurs instruments de musique et ils chantent ! Les voisins appellent les voisins, ils se répondent entre eux dans un joyeux tintamarre. Vive l’Italie, vive la musique, vive la vie !

La musique vivra aussi longtemps que l’humanité aura sa place sur notre planète.

Des nouvelles très vite, dès que nous pourrons prétendre vous annoncer quelque chose de certain.