Archives mensuelles : février 2021

A QUELQUE CHOSE MALHEUR EST BON

Depuis bientôt 1 an, il nous a fallu accepter l’improbable : cesser de nous croire libres d’organiser sa vie comme on veut. Accepter de ne plus pouvoir aller prendre un pot après le cinema, accepter de se justifier pour avoir le droit de sortir, accepter la buée qui couvre souvent nos lunettes, accepter d’être limité dans les horaires, accepter que peut-être on ne partira pas en vacances, même si on en a les moyens, accepter, accepter, accepter.

« A quelque chose malheur est bon » dit le proverbe. Je viens d’en avoir la preuve avec un bonheur non dissimulé : 4 nouvelles inscriptions dans notre école en l’espace de 15 jours, alors que nous ne savons même pas si la crise sanitaire nous permettra de faire cours jusqu’au vacances de février.

C’est à prendre comme un message d’espoir. La vie va reprendre le dessus. Ce qui est bouleversant, c’est que le message nous parvienne en musique.

A bien y réfléchir, c’est normal, puisqu’il est quasi certain que l’homme a chanté avant de parler.

La musique, secret de vie….